A chacun ses poubelles, à chacun son tri !

Chaque année, un Français produit en moyenne 354 kilos d’ordures ménagères. D’après le dernier rapport de l’Agence Européenne pour l’Environnement, la France est en retard par rapport aux autres pays européens en matière de recyclage des déchets ménagers. Seulement 37% des déchets sont recyclés, contre 63% pour l’Autriche, 62% pour l’Allemagne ou encore 58% pour la Belgique ! Comment encourager les ménages français à trier davantage leurs déchets pour favoriser le recyclage ?

Tri-dechets-Dakar-Goree

Sur l’île de Gorée, au Sénégal, le tri est aussi une problématique. Crédit Michaël Korchia.

Trier, stocker, expédier : toute une logistique !

C’est la question que se sont posés Elisa Monnot, Fanny Reniou et Aurelien Rouquet, auteurs d’un article publié dans le numéro 29 de Recherche et Applications en Marketing. Ils  étudient la manière dont les ménages procèdent pour trier leurs déchets, en particulier en se focalisant sur la « logistique » qu’implique le tri. Car trier les déchets c’est surmonter de nombreux problèmes logistiques. Quels types de bacs utiliser ? Où stocker les déchets ? Quand et comment les expédier ? Etc. L’effort est d’autant plus grand qu’il ne s’agit pas simplement de résoudre un à un ces problèmes mais de coordonner trois activités logistiques : la séparation des déchets, leur stockage et leur expédition.

L’étude de vingt cas permet de mieux comprendre les logistiques de tri mises en place par  les consommateurs. Des entretiens ont été réalisés à domicile avec des personnes se déclarant responsables du tri des déchets dans le foyer et complétés par l’observation et la prise de photographies (type de contenant utilisé, lieu de stockage, quantités stockées…).

Les résultats montrent que les consommateurs utilisent trois types de logistiques différentes pour trier leurs déchets.

  • La massification, qui consiste à dédier un espace important au stockage et à séparer les déchets au domicile et à réaliser l’expédition seulement quand les stocks débordent.
  • Le juste-à-temps, qui consiste à expédier les déchets rapidement, dès qu’ils sont produits, au moyen de trajets spécifiques jusqu’aux points de collecte.
  • La mutualisation, qui consiste soit à se servir d’autres logistiques du quotidien pour expédier les déchets, notamment les sorties pour effectuer les courses alimentaires, soit à profiter des flux de déchets d’autres ménages.

 Et demain, comment accompagner les trieurs ?

Au-delà des actions mises en place par les différents acteurs institutionnels du tri (collectivités locales, syndicats intercommunaux, ADEME, État) en termes d’incitation au tri ou d’information sur les règles de tri, d’autres actions complémentaires méritent d’être considérées, en matière d’accompagnement des consommateurs dans l’amélioration de leurs capacités logistiques de tri.

  • Inciter à l’achat de produits avec moins d’emballage, compactables ou rechargeables qui tiennent moins de place
  • Développer des solutions de tri plus hygiéniques, comme par exemple le développement de conteneurs munis de trappes s’ouvrant avec les pieds plutôt qu’avec les mains
  • Équiper systématiquement les individus de bacs de tri individuels et personnalisés en fonction de leur contexte de tri (formats adaptés à la fois au stockage et à l’expédition, par exemple).
  • Intégrer dans les nouveaux programmes immobiliers collectifs respectant les normes HQE (Haute Qualité Environnementale), des réceptacles dédiés, directement accessibles depuis les appartements à la manière de « vide-ordures » conçus avec des matériaux permettant d’éviter les nuisances sonores et hygiéniques pour lutter contre la contrainte de déplacement jusqu’aux points de collecte.
  • Impliquer les distributeurs, qui livrent de plus en plus les courses à domicile, en leur donnant pour mission de repartir avec les déchets recyclables une fois leur livraison effectuée.

Autant de pistes à explorer pour que les français ne soient plus les mauvais élèves du bac… de tri en Europe !

Monnot E., Reniou F. et Rouquet A. (2014), Le tri des déchets ménagers : une caractérisation des logistiques déployées par les consommateurs, Recherche et Applications en Marketing, 29, 3, 74-98.

Cet article, publié dans Consommation, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour A chacun ses poubelles, à chacun son tri !

  1. Ping : A chacun ses poubelles, à chacun son tri ! | Market'In lyfe & style

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s